Par où commencer?

Je persévère, j’apprends, je découvre et je comprends ce qui me motive au quotidien et je réalise aussi que si je me suis orienté vers un métier où les interactions humaines sont fortes ce n’est pas uniquement pour un goût prononcé pour la sûreté, et les valeurs associées, mais surtout pour approfondir la gestion des situations complexes en relation avec l’humain. Dans ce sens, j’ai continué à me former et à apprendre sur deux niveaux : d’une part, l’intervention professionnelle et la gestion des conflits et du stress, d’autre part. Grâce à cette expérience confirmée et des fonctions de tuteurs puis de formateur, je suis contacté en 2010 par une société d’envergure internationale, en vue de me proposer un poste de chargé de mission en prévention – sûreté dans une zone réputée difficile d’Île-de-France.

J’adore les défis, alors j’accepte ! Cette démarche me permet dans un premier temps de transposer  mes savoirs vers un milieu civil, et d’apercevoir les nouvelles dimensions en matière de gestion d’individus. Dans un second temps, j’axe ma démarche sur un cursus d’apprentissage personnel, mais aussi professionnel, sur le spectre de la gestion des conflits, des crises et du stress.

Ma première étape débute par l’approfondissement de la self-défense et du combat. Cela me permet d’optimiser la dimension de l’agression, de la gestion du stress en situation, du principe d’action réaction. Aujourd’hui, je n’ai pas la prétention de maitriser totalement le sujet, mais ce qu’il y a de passionnant est qu’ on ne peut pas se mentir, la pratique nous oblige à être vrais ! J’y ai également appris d’autres choses, aperçu d’autres principes, que j’ose espérer partager avec vous.

Ma deuxième étape : découvrir une approche basée sur l’émotionnelle. Mes diverses expériences m’ont appris une chose : l’Homme est plus souvent que l’on ne croît gouverné par ses émotions.

3

Laisser une réponse